Logo du site Image de la rubrique

Vous êtes ici : Qualité de vie .. Développement durable .. Actualités - Environnement

Emploi du feu par les agriculteurs et les forestiers

Compte tenu de la situation météorologique et des dispositions prises dans le cadre du déconfinement lié à la crise du Covid 19, Françoise SOULIMAN, préfet de l’Ardèche a abrogé ce jour, l’arrêté préfectoral du 20 mars 2020 qui interdisait temporairement l’emploi du feu sous toutes ses formes sur l’ensemble du département.

Les conditions d’emploi du feu restent strictement encadrés par l’arrêté préfectoral n° 2013-073-0002 modifié du 14 mars 2013. Seuls les agriculteurs et les forestiers sont autorisés à incinérer les végétaux et leurs rémanents générés dans le cadre de leurs activités professionnelles. Ces opérations, lorsqu’elles sont situées à moins de 200 m des bois, forêts landes, maquis et plantations forestières sont soumises à déclaration préalable en mairie et ne sont possibles qu’en dehors de la période estivale (1er juillet au 30 septembre).

Dans toutes les autres situations, le brûlage par les particuliers, les entreprises ou les collectivités de tous les déchets y compris les déchets de végétaux issus de travaux de jardinage ou d’entretien d’espaces verts reste INTERDIT sur tout le département comme sur l’ensemble du territoire national. En plus du risque de départ de feu qu’ils occasionneraient, de tels brûlages seraient responsables de l’émission de divers polluants, dont des particules fines et autres composés cancérigènes, entraînant un risque accru pour la santé.

Les déchets verts peuvent être broyés et/ou utilisés sur place pour du compostage ou du paillage. Ils peuvent également être évacués en déchetterie pour ensuite être utilisés dans les filières de valorisation des déchets et permettre notamment de composter les boues de station d’épuration ou les déchets fermentescibles issus des ordures ménagères. Ils sont ainsi indispensables à la valorisation écologique de déchets que nous produisons.

La crise sanitaire actuelle et le confinement ont entraîné la suspension de la collecte des déchets verts et la fermeture de déchetteries. Elles rouvrent actuellement de manière progressive.

Les grands week-ends de printemps, favorable aux travaux dans les jardins des particuliers, sont traditionnellement des périodes d’affluence pour ces déchetteries. Le stockage de déchets verts que chacun a pu faire pendant la période de confinement est susceptible de renforcer encore ce fort niveau d’affluence au moment de la réouverture des déchetteries. Dans cette période particulière, chacun doit donc faire preuve de prudence et de discipline en fréquentant lorsque cela est possible les déchetteries en dehors des périodes de plus forte affluence et en continuant de respecter en toutes circonstances les gestes barrières pour se protéger et protéger les autres face au risque sanitaire lié au coronavirus.

En cas de non-respect des réglementations en vigueur sur l’usage du feu, des amendes de 135 € à 450 € sont encourues par les contrevenants. Ces derniers engagent également leur responsabilité civile, et s’exposent à des poursuites pénales en cas d’incendie.

Une information détaillée de la réglementation sur l’emploi du feu dans le département de l’Ardèche est disponible sur le site Internet des services de l’État : http://www.ardeche.gouv.fr/les-arre... ou :
- à la direction départementale des territoires - 04 75 66 70 91 ou 06 78 39 10 67 ;
- à l’agence régionale de santé - 04 72 34 74 00 ;
- à la direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement - 04 75 65 51 53.

(Publié le 12 mai 2020)



Plan de lutte contre le frelon asiatique

Tout particulier peut faire un signalement sur le site www.frelonsasiatiques.fr (site officiel des groupements de défense sanitaires de la région Auvergne Rhône-Alpes).
Merci de joindre une photo lors de votre signalement.

https://www.frelonsasiatiques.fr/signaler-frelon-asiatique-auvergne-rhone-alpes.html

(Publié le 12 mai 2020)

Affiche régionale : démarche pour effectuer un signalement de (...) Affiche régionale : démarche pour effectuer un signalement de nid (PDF - 824.7 ko)
Flyer d'information / support d'aide à la reconnaissance du frelon (...) Flyer d’information / support d’aide à la reconnaissance du frelon asiatique (PDF - 1.1 Mo)


COVID-19 : Interdiction de l'écobuage jusqu'à nouvel ordre

Ce vendredi 20 mars 2020, le Préfet de l’Ardèche a pris un arrêté interdisant l’écobuage jusqu’à nouvel l’ordre.

En effet, le Préfet de l’Ardèche estime que "la situation de crise engendrée par le virus Covid-19 nécessite de limiter le regroupement de personnes dans le respect des mesures générales de prévention de la propagation du virus y compris pour les sapeurs pompiers qui pourraient être amenés à intervenir sur un incendie de végétation." De plus, "la gravité de la situation engendrée par le virus Covid-19 nécessite de pouvoir mobiliser prioritairement les moyens du service départemental d’incendie et de secours pour le secours aux personnes".

Les autorisations délivrées par le maire de Lamastre ne sont désormais plus valables.

L’arrêté préfectoral est disponible ici :

PDF - 707.3 ko

(Publié le 20 mars 2020)



Rappel sur les règles d'emploi du feu dans le département de l'Ardèche

Vous trouverez ci-dessous un communiqué de la Préfecture de l’Ardèche en date du 25 mars 2019.



Lutte contre les chenilles processionnaires du pin et du chêne

La mairie de Lamastre vous informe sur la lutte contre les chenilles processionnaires du pin et du chêne.

IMG/jpg/piege1.jpg
IMG/jpg/piege2.jpg
IMG/jpg/piege3.jpg
IMG/jpg/piege4.jpg
IMG/jpg/piege5.jpg
IMG/jpg/piege6.jpg
IMG/jpg/piege7.jpg
IMG/jpg/piege8.jpg

La prolifération des chenilles processionnaires est un phénomène périodique survenant au printemps. Les phénomènes de fortes pullulations sont liés aux températures (hivernales ou estivales) qui agissent sur le développement des populations larvaires. On observe depuis plusieurs années une extension géographique de l’implantation de la chenille processionnaire du pin en France en lien avec le réchauffement climatique. Des zones sont colonisées par l’insecte du fait des hivers de moins en moins rigoureux, de la plantation de résineux dans les espaces publics ou chez les particuliers et en raison de la propagation rapide de l’insecte et du manque de prédateurs. La chenille processionnaire fait partie de la famille des bombyx, elle est brune, parsemée de taches orangées et couvertes de poils. Elle construit un nid pour passer l’hiver. Dès le début du mois de mars et selon les conditions météorologiques, la procession quitte le nid et se dirige vers le sol pour s’enfouir et se transformer en chrysalides.

Méthodes de lutte contre la chenille processionnaire du pin et du chêne

Lutte mécanique
- L’échenillage (Sectionner la branche sur laquelle se trouve le nid puis incinérer les cocons)
- Le brûlage (Brûler les nids directement sur l’arbre, faire appel à un professionnel et se protéger impérativement)

Lutte biologique
- Utilisation de prédateurs et de parasites (les prédateurs les plus efficaces sont les oiseaux insectivores en particulier les mésanges)
- Installation de nichoirs spécifiques
- Utilisation de parasitoïdes de la chenille (Coléoptère carabidée)

Lutte par piégeages
- Piège à phéromone sexuelle, les phéromones sont apposées sur une capsule qui est déposée dans un piège contenant de l’eau mélangée à du produit vaisselle. Les pièges doivent être entretenus et relevés toutes les semaines.
- Piégeage des processions de nymphoses
Le principe est de canaliser les chenilles au moment de leur descente des arbres pour s’enterrer au sol. Le piège se compose d’une gouttière percée en un seul endroit à placer autour du tronc, d’un tuyau flexible relié au trou de la gouttière et d’un sac rempli de terre relié lui aussi au tuyau flexible. Les chenilles sont ainsi piégées dans le sac et se nymphosent à l’intérieur. Le sac est ensuite détruit.

Précautions
- Ne pas toucher les nids
- Ne pas utiliser d’insecticides réservés aux mouches qui empoisonneraient les oiseaux insectivores
- Laver soigneusement les fruits et légumes des vergers ou jardins situés près de nids
- Porter des vêtements couvrants (gants, combinaison jetable, masque respiratoire, lunettes etc.)
- Faire appel à des professionnels

Risques
- Réaction allergique
- Rougeurs
- Démangeaisons
- Difficultés respiratoires

(Publié le 7 mars 2019)

Retrouvez toutes les informations détaillées dans le document (...) Retrouvez toutes les informations détaillées dans le document ci-joint (PDF - 10.3 Mo)


Installation d'une borne de recharge pour les véhicules électriques

Depuis le 3 mars 2017, une borne de recharge pour les véhicules électriques et hybrides est en service sur la place Pradon, proche de l’aire dédiée aux camping-cars.

Ce projet a été développé dans le cadre du « Dispositif d’aide au déploiement d’infrastructures de charge pour les véhicules hybrides et électriques » opéré par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) au titre du « Programme des Investissements d’Avenir ». Elle fait partie des 110 bornes ardéchoises installées pour un maillage complet du territoire, soit une borne pour 3 000 habitants.
Chaque borne de recharge accélérée (22KVA) comprend deux prises et coûte en moyenne 13 000 € tout compris, signalétique incluse. L’ADEME prend 6 000 € à sa charge et le Syndicat Départemental des Energies de l’Ardèche (SDE 07) la somme restante.

Nous vous rappelons que le stationnement est interdit tant sur l’aire de service des camping-cars que devant la nouvelle borne.

(Publié le 10 Mars 2017)



Mairie de Lamastre = Place de la République = 07270 Lamastre = Tel : 04 75 06 41 92 = Fax : 04 75 06 45 80 - Lundi, mardi, jeudi : 9h-12h et 13h30-17h - Mercredi, vendredi : 9h-12h

- Haut de page - Accueil - Plan du site - Aide - Contact - Mentions légales - rss -

©2009 Mairie de Lamastre - Conception Clerc et net - Réalisation Inforoutes de l'Ardèche