Logo du site Image de la rubrique

Vous êtes ici : Tourisme .. Les villages du Pays de Lamastre

Désaignes

Village médiéval de caractère

Le village de Désaignes revendique une origine gréco-romaine à travers ses vestiges et son nom attaché à un temple dédié à la déesse Diane. Situé sur une des routes importantes reliant la vallée au plateau, Désaignes et devenu au Moyen-âge une ville importante du Vivarais avec la présence de deux châteaux du XII° et du XIV° siècle et d’une enceinte de protection probablement du XV° siècle. Ce patrimoine a été progressivement restauré pour aboutir à l’obtention du label Village de Caractère. Ces lieux historiques se visitent en découvrant les vieilles ruelles, places, maisons et façades anciennes, les remparts avec les portes fortifiées, la forge et l’atelier du sabotier, l’église, le temple…

Lire la suite...

Mais Désaignes se veut aussi un village vivant, dynamique tourné vers l’avenir avec le dynamisme des habitants et bénévoles au service des amateurs à la recherche de loisirs de qualité : les concerts du Temple autour des orgues et les rendez-vous musicaux variés. La vie associative très active est tournée vers la valorisation de notre territoire et de ses produits du terroir à travers des manifestations, le musée de la vie rurale et les différentes expositions. Le caveau de dégustation accueille les visiteurs dans une ambiance de convivialité commune à toutes les manifestations. La découverte du territoire se fait également à travers les nombreux sentiers balisés menant à des fermes ouvertes à des visites en période estivale.

- A VOIR :

Désaignes, vieux village fortifié inscrit à l’Inventaire des Monuments Historiques, était entouré de remparts dont il reste 3 belles portes sur quatre : la porte Fornat, la porte Janot et la porte du Bourg de l’Homme (classée M.H.)

. Château du 14° siècle (grille mobile classée M.H.)
. Temple Protestant
. Église de style roman
. Trois châteaux privés des 15° et 16° siècles
. Ponts du Buisson (1746) et de la Fabrique (1882)
. Roche Filandière
. Musée
. Caveau de dégustation
. Ateliers des métiers anciens : forge, sabotier, four à pain


- A VIVRE TOUTE L’ANNEE :

. Le sentier de la châtaigneraie : découvrez le travail du castanéïculteur au cours d’une visite guidée à travers sa châtaigneraie sur un parcours d’environ 1 km. Renseignement et réservation obligatoire à l’Office de Tourisme de Désaignes (Tel 04 75 06 61 19)
. Court de tennis à proximité de camping et de la baignade
. Boulodrome au cœur du village.
. Randonnées pédestres (200km) à travers bois et forêts de châtaigniers, de pins, de chênes, de hêtres ...
. Promenade botanique à proximité du village avec table de lecture du paysage et petit arboretum.
. Centre équestre du Vergier
. Bibliothèque municipale


- A VIVRE EXCEPTIONNELLEMENT :

. Baignade et jeux nautiques : plan d’eau aménagé et surveillé sur le Doux l’été
. Pêche à la ligne en rivières de la 1ère catégorie (Doux et ses affluents).
. Musée de la vie rurale : histoire locale et religieuse.
Ouvert de Pâques à la Toussaint et sur réservation pour les groupes toute l’année. Contact : Office de Tourisme de Désaignes, au 04.75.06.61.19


- TERROIR :

. Vieilles fermes et cultures en terrasse
. Sources d’eau minérale gazeuse (ne se visitent pas)
. Fabrication artisanale de fromages (lait de chèvre, lait de vache)
. Caveau de dégustation ouvert en saison : produits locaux (châtaignes, confitures, charcuterie, jus de fruits, sirops, miel...) accompagnés de vins.

Un territoire où il fait bon vivre et ou le mot accueil n’est pas un vain mot.

Site internet




Empurany

Village fleuri

Petit village rural de 538 habitants, son altitude passe de 312 m en bordure du Doux à 1 020 m. L’étymologie de son nom serait soit romaine « Ampurias », soit grecque « Emporion » et deviendra au XVIème siècle Ampuragny.

Vous y découvrirez une église restaurée au XIème et XIXème siècle. Les rues d’Empurany, la coquette, ont retrouvé les vieux noms d’autrefois sur des plaques de bois.

Des services de proximité vous attendent : école primaire, salle polyvalente, foyer des jeunes.

Sa population rurale s’articule autour d’exploitations agricole : élevage et production fruitière.



Gilhoc-sur-Ormèze

Pays de bois, de chemins et de rivières

Situé au carrefour des influences océaniques et méditerranéennes, Gilhoc sur Omèze vous invite, par la fraîcheur de ses bois, le soleil une grande partie de l’année, y compris l’hiver, son calme, à découvrir sa campagne grâce à ses nombreux sentiers balisés.

Chez nous, quantité de noms de lieux évoque des dieux et déesses antiques.

Productions agricoles variées : cerises, abricots, pêches, mûres, framboises, fraises et châtaignes mais aussi des fromages de chèvre, vaches et brebis.

Le village à 460 m d’altitude compte aujourd’hui 388 habitants : les gilhocois(e).



Labatie d'Andaure

Village construit sur un éperon rocheux dominant la vallée du Doux.

Ancienne forteresse et petite place forte dès le XIIIème siècle, Labatie d’Andaure fut l’avant poste des Comtes de Tournon dans le Haut Vivarais. Autrefois baptisée la Bastie, ou la Bastide.

Son église a été construite à la fin du XIXème sur le mode gothique, avec 3 nefs et un clocher en forme de tour carrée, et le temple de Chastagnier a été restauré en 2007.

http://www.labatiedandaure.fr



Lafarre

Village perché

Le village de Lafarre, perché à 750m d’altitude sur son éperon rocheux, domine la vallée du Doux et du Tailharès. Il est abrité par le massif du Sardier qui culmine à 1274m d’où l’on peut voir la chaîne des Alpes à l’est et le Mézenc à l’ouest. Son église du XIIIème siècle est entourée de nombreux hameaux, disséminés sur les pentes de ses montagnes boisées.

La quarantaine de « farassous » vivent de l’élevage(bovins, lamas, poules pondeuses bio), ou travaillent à l’extérieur de la commune. Quelques artistes y résident à l’année ou pendant la saison estivale(sculpteurs, céramistes). Un camping est installé au bord du Doux. Des gîtes communaux au village et des chambres d’hôtes privées offrent des séjours de repos aux randonneurs, pêcheurs et promeneurs désireux de découvrir une faune et une flore rare.

Lafarre est un havre de silence et de repos offrant de belles balades sur ses sentiers balisés.



Le Crestet

Entre histoire et nature

Ce charmant village de 516 habitants possède de nombreux monuments témoins d’une histoire riche. Certains passages caractéristiques sur nos routes doivent leurs noms aux anciens muletiers cévenols, qui les avaient baptisés selon leur aspect. Ainsi le Monteil est la « montée », d’où le nom du lieu.

L’église d’origine romane, fût détruite pendant les guerres de religion et reconstruite au XVIIème siècle. Chaque année, une procession était organisée à la fontaine St Pierre pour y bénir les enfants grincheux. Aujourd’hui encore cette tradition, est maintenue le dernier dimanche de juin ou le premier dimanche de juillet.

D’autres fontaines et croix jalonnent les routes et chemins et vous invitent à des promenades dans une nature sauvage et généreuse.



Nozières

Le balcon du Doux

Ce village séculaire perché à 920m d’altitude compte aujourd’hui 252 habitants, les Noziérois. Il s’étend sur 2179ha. On y dénombre 27 exploitations agricoles et la vie économique se développe autour de la traditionnelle fontaine. Il y a un siècle, ils étaient près de 1400 habitants sur notre sol communal, une « hémorragie » qui se stabilise car Nozières veut vivre et s’en donne les moyens par son dynamisme et sa vie associative.

Le village regorge de produits de terroir tels que myrtilles, framboises, mûres, cerises, fromage de chèvre et de vache, pâtes de fruits, vins apéritifs. Une multitude de sentiers au départ du village permettent de pratiquer la randonnée pédestre, équestre et V.T.T, à la portée de tous.



Saint-Barthélémy-Grozon

Les sources du Grozon

Depuis 1801 Grozon est rattaché à la commune de Saint-Barthélemy-Le-Pin. C’est en 1996 que la commune fusionne et devient Saint- Barthélemy-Grozon. Produits du terroir : fromage, confitures, escargots…

A ne pas manquer : les sources du Grozon et le Serre de la Roue, magnifique point de vue sur le plateau de Vernoux-en-Vivarais et la chaîne des Alpes.



Saint Basile

Terre d’églises et chapelles romanes

Il fût appelé successivement Sanctus Basilius (1179), Saint Bausile (1464), Saint Basilidus (1516), Basile Marron (An II).

D’une altitude variant de 500 à 850 m et peuplé de 281 habitants, ce village pittoresque est composé de 4 hameaux : Saint Basile village, Lapras, Cluac, Mounens.

Un vaste panorama s’offre à vous depuis la place de l’église.

Le château de Maisonseule est une belle et grande bâtisse qui s’est progressivement construite autour d’un important donjon du XIIIe. Construite pour la défense, puis modifiée au fil du temps, cette demeure féodale a conservé l’aspect imposant de sa vocation première.

Aujourd’hui Maisonseule est remarquablement restauré. Le château se visite en été. Il sera exceptionnellement fermé l’été 2011 en raison de travaux réalisés sur le donjon.



Saint Prix

Etape de l’ancienne voie ferrée des C.F.D

Ce charmant petit village de 258 habitants nommés les Saint Priroix, se situe entre Lamastre et le Cheylard.

Bordé de plusieurs rivières, de nombreuses forêts de pins et châtaigniers qui offrent leurs senteurs et fraîcheurs l’été aux randonneurs, le village est également traversé par l’ancienne voie ferrée devenu sentier de promenade aujourd’hui « La Ballastine ».

Les produits du terroir et leurs nombreuses saveurs sont également à l’honneur selon les saisons (fruits, légumes et châtaignes).



Mairie de Lamastre = Place de la République = 07270 Lamastre = Tel : 04 75 06 41 92 = Fax : 04 75 06 45 80 - Lundi, mardi, jeudi : 9h-12h et 13h30-17h - Mercredi, vendredi : 9h-12h

- Haut de page - Accueil - Plan du site - Aide - Contact - Mentions légales - rss -

©2009 Mairie de Lamastre - Conception Clerc et net - Réalisation Inforoutes de l'Ardèche